CARTE POSTALE: L’AUTRE CONFLANS !

Souvenir de vacances, en passant juste à côté d’Alberville, on ne peut manquer de visiter la cité médiévale de CONFLANS, édifiée sur un éperon rocheux, dominant la plaine de 60m.  Etonnantes similitudes avec  notre Vieille Ville, avec sa tour, son église, et sa terrasse panoramique..si ce n’est qu’ici c’est la vallée et Alberville en contrebas..et non le fleuve.

CARTE POSTALE: L'AUTRE CONFLANS ! dans Le Giraphone p1090142b50

p1090140b25-225x300 dans Le Giraphonep1090145b25-225x300p1090163b20-217x300

carte_postale

Merci Conflans, cité si bien préservée et mise en valeur! Un exemple à suivre…et notre Vieille Ville s’y emploie.

François

 

 

 


Archives pour la catégorie Le Giraphone

JOLI MOIS DE MAI DE L’AUTRE CÔTE DE CONFLANS

Les ponts du mois de mai..et si on traversait le pont à vélo (ou à pieds) pour se promener de l’autre côté ,

Profitons des beaux jours pour découvrir l’autre rive, avec un vrai beau temps printanier…

Car Conflans Sainte-Honorine, de l’autre côté de la Seine, c’est aujourd’hui (et on espère aussi demain, sans plateforme multimodale) un petit coin d’évasion..voyez vous-mêmes.

JOLI MOIS DE MAI DE L'AUTRE CÔTE DE CONFLANS dans Le Giraphone p1080462

Tout d’abord, en passant, côte à côte, deux habituées de l’escale conflanaise

autrerivep10804491 dans Le Giraphone

..et sur l’autre rive, juste en face de la vieille ville, une vision qui aurait plu à Van Gogh (qu’importe l’espèce végétale, c’est la couleur qui compte)

autreriveapdc04991

…presque un petit coin de Bretagne..ou de bayou!

autreriveapdc0503

..presque Venise

autreriveapdc0505

..presque Key West

autreriveapdc0509

…presque même…st Pierre et Miquelon, par temps clément tout-de-même!

autrerivep1080452

mais..un immeuble qui bouche la vue ?

autrerivep1080455

…non pas; c’est une péniche de croisière, la Renoir, qui vient de quitter l’escale, glissant confortablement vers Paris.

C’était un aperçu de l’autre côté du pont de mai 2013…et ça change de mon précédent sujet  du Giraphone!

François.

 

 

POUR UN AUTRE ASPECT RUE DE LA SAVATERIE…

Une des rues les plus pittoresques du Vieux Conflans, mais quel triste spectacle: barquettes de frites, canettes, objet abandonné, et des crottes, des crottes, encore des crottes de chiens!

On n’ose imaginer l’idée que s’en font les promeneurs , en particuliers les touristes étrangers débarquant des péniches de croisières, qui viendront bientôt se balader en petite groupe dans la vieille ville…sans parler des riverains, obligés de subir ces désagréments.

20130310_165302-300x22520130310_165306-300x224

Ces photos ne cadrent pas avec celles présentées sur ce blog…et encore elles sont ici affichées en format réduit (vous pouvez toujours les agrandir..si le coeur vous en dit!)

20130310_165142-300x22520130310_165159-300x225

Alors, allons nous laisser cette rue encore longtemps dans cet état ? La mairie ne peut elle pas apposer des panneaux et prendre quelques mesures ?

Ne peut-on envisager des projets de remise en valeur, pour ne pas dire de réhabilitation, de ce cadre ?

Au moment où nous saluons l’installation du jardin médiéval au pied de la Tout Montjoie, n’oublions pas que le Vieux Conflans est un tout à préserver, protéger, embellir.

F.G.

L’AGIRAPHE AU BOUT DU MONDE

Certains membres de L’AGIRAPHE n’hésitent pas à affronter les éléments naturels pour porter loin les couleurs de notre association ! Parce qu’elle le vaut bien !

L'AGIRAPHE AU BOUT DU MONDE dans Le Giraphone P1060342-300x225P10603441-300x225 dans Le GiraphoneP1060347-300x225

(cliquer sur les photos pour agrandir)

BONNE ANNEE 2012 à L’ AGIRAPHE et à tous ses membres.

François et Nathalie

 

PS: n’hésitez pas, si le temps le permet, à porter haut et loin le tee-shirt de l’agiraphe..et si vous ne l’avez-pas vous pouvez le commander via la boite mail du site !

Courage L’Agiraphe!

  venusconflans2.jpg   img0747.jpg unknown.jpeg  (cliquer sur les photos pour agrandir)

L’Agiraphe a maintenant un peu plus d’un an d’existence et les résultats sont là.

Nos actions tout azimut, peut-être parfois maladroites, ont cependant porté leurs fruits.

De nouveaux efforts sont aujourd’hui entrepris à l’égard du patrimoine du Vieux Conflans :

 - remise en état et divers projets pour faire revivre les serres XIXème du Parc municipal,

img0747.jpg

 - travaux qui reprennent après 15 ans d’interruption dans l’église Saint Maclou,

 - récentes demandes de subventions pour la restauration du ‘ Lion » plâtre original d’A. Cain

 - nettoyage du Grand Cellier médiéval et nouvelle affectation comme salle annexe d’exposition pour les collections du Musée, l’ ouverture régulière au public restant encore à discuter.

 Nous, et d’autres, avons été entendus.

  De multiples contacts ont ainsi été pris pour encore et toujours attirer l’attention et aider à convaincre si cela était nécessaire de l’importance des oeuvres dans la vie de chacun.

 Réunissant des personnes d’horizons si divers que leurs idées et parcours sont parfois contradictoires mais ressentant chacune à sa façon un besoin d’alerter, d’échanger, d’informer, nous avons finalement su canaliser ces énergies pour faire bouger un peu les choses, ensemble.

  Cette action au niveau local aura pu être perçue comme dérisoire au regard d’autres problèmes et contingences, et peut-être même vue par certains comme un « luxe » loin des réalités…

 Je veux donc réaffirmer ici cette conviction que la rencontre, à tous les niveaux, avec la culture esthétique n’est pas superflue, encore faut-il avoir le courage de proposer le meilleur et accepter d’en prêter les clefs.

 Au delà des anecdotes, donner à voir aux habitants de Conflans le cellier du XIV ème siècle d’un prieuré disparu ou laisser libre accés aux oeuvres des sculpteurs romans, avec l’architecture de métal et de verre se laisser à notre tour porter vers « l’ ailleurs », exotisme rêvé des tâtonnements de la modernité… cela se passe de commentaire.

 Emotions simples qui mettent de la poésie dans nos vies.

 Suivant cette même démarche nous avons semé avec les habitants, des fleurs le long des murs tristes, et découvert un jour des coquelicots… près des bacs de poubelles; occasion d’être attentif aussi à la qualité de notre cadre de vie, et de reprendre contact les uns avec les autres autour d’un beau projet.

unknown.jpeg

 Le contexte actuel de crise se confirme : raison de plus, gardons le cap !

  J’appelle toutes les personnes qui se retrouvent dans ces sujets à rejoindre notre association collégiale, tous les membres y étant sur un pied d’égalité, pour apporter leur petite pierre et devenir à leur niveau des acteurs-citoyens actifs dans les domaines de l’accès au patrimoine, du cadre de vie, de la vie de quartier, de la politique de la ville, de la défense de l’environnement. Pour continuer à être aussi active que cette année, l’Agiraphe a besoin de vos énergies et de vos idées…

  Je découvre enfin avec joie que ces préoccupations sont plus que jamais d’actualité, voilà qui ne peut que nous conforter à poursuivre dans cette voie :

  » L’esthétique des oeuvres nous permet de développer une esthétique de vie quotidienne. »

   » (…) vivre qui se confond avec l’épanouissement dans la relation avec autrui et avec le monde, et où les émotions et les émerveillements esthétiques doivent être considérés non comme des luxes réservés à l’élite, mais comme des droits dévolus à chacun. »

 Edgar Morin / Stéphane Hessel, Le chemin de l’espérance (octobre 2011)

  Alors courage l’Agiraphe!

Delphine Fischer

et un, et deux…et 30 !

Un nouveau panneau rue Victor Hugo !

20110531193843b.jpg

Est-il réglementaire ? Sans doute pas…plutôt artisanal..humoristique….et pour autant, comment condamner cette initiative…citoyenne ?

 (je vous promets n’y être pour rien, je l’ai découvert ce soir en prenant l’escalier depuis la rue Berteaux)

Car, force est de constater que malgré les dos d’ânes, nombre de voitures passent bien au-delà des 30 km/h dans cette zone réglementée.

Alors, puisqu’en 2011 et à l’ère de l’électronique tous azimuts,  aucun gouvernement, aucune directive européenne n’ont su imposer aux constructeurs automobiles un « limitateur embarqué automatique de vitesse en aglomération, avec capteurs urbains » (on peur rêver)…l’ingéniosité citoyenne prend les devants !

François

,

Ciné.ville : pour soutenir le 7ème art en centre ville.

cineville20110406220331.jpgAu dernier Conseil Municipal du lundi 04 avril, il a été évoqué le devenir du Cineville, certains s’étonnant de la redevance versée par la ville, pour une faible fréquentation.Monsieur Esnol a alors précisé qu’il s’agissait aussi de maintenir une activité culturelle en centre ville, mais qu’à terme, on devrait sans doute être amenés à revenir sur sa perennité, vu l’offre concurente aux alentours…

Nous, nous aimons beaucoup « notre Cinéville », car il fait partie intégrante de la qualité de vie dans notre quartier.

Mieux, c’est beaucoup de chance que d’avoir, tout-à-côté, un cinéma de 3 salles (dont une grande), qui nous permet à la fois de ne pas prendre la voiture (bilan carbone tout bonus!) et d’éviter de faire la queue au multiplexe de la zone commerciale …et les bouchons pour en ressortir (bilan zéro tress!).

Et puis, deux autres points, tout aussi importants, sont l’offre de films et le prix modéré, avec l’achat d’une carte rechargeable de 10 entrées.

Nous tenons au Cinéville et nous encourageons tous les Giraphons…et Conflanais à y aller aussi, pour les nombreux bienfaits qu’il procure, pour l’amour du 7ème art..et pour sa perennité.

François + Nathalie

Ballet aérien à Conflans

Ballet aérien à Conflans dans Le Giraphone avions

Je profite de cette tribune libre pour pousser mon « coup de gueule » contre le projet de modification du plan de survol aérien pondu par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC).


Ce projet, à priori séduisant, de relever le plafond de survol de 3OO mètres constitue, en fait, un tour de passe-passe car il repose sur une modification significative des trajectoires. Cette modification va induire un allongement de la distance parcourue par chaque avion lors de sa phase d’approche ce qui entraînera une augmentation et un transfert de pollutions de certaines populations vers d’autres, avec au global un plus grand nombre de franciliens touchés par les nuisances aériennes :
Conséquence pour Conflans = une très forte concentration des survols de notre ville.


En tant que membre de L’AGIRAPHE, sensibilisée à la préservation et l’amélioration d’un cadre de vie et d’un site naturel, fragiles dans le contexte de la Région Parisienne, je ne peux m’empêcher de déplorer l’absence de conscience des impacts négatifs d’une telle mesure initiée par la DGAC. Faudra t-il continuer à sacrifier notre environnement (et notre santé …) sur l’autel de la sacro sainte nécessité économique ?


Ce projet est actuellement soumis à enquête publique dans les communes concernées. Si, comme moi, vous n’acceptez pas de vous résigner à subir un accroissement des nuisances sonores et chimiques, faîte le savoir :

  • Le registre de l’enquête publique, sur lequel les conflanais peuvent s’exprimer (par écrit directement ou en amenant une contribution écrite sur papier libre) est disponible aux services techniques de la mairie de Conflans jusqu’au 2 avril 2011.
  • Le commissaire enquêteur sera présent vendredi 1er avril de 15h à 18h.
  • Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à compléter votre information avec les documents publiés sur le site developpementdurable.gouv.fr



Jeannine Blandiot
photo montage par JF

Le square de la tour: un lieu à respecter

Si vous vous rendez au petit square de la tour, vous y verrez un panneau que la municipalité a installé, à bon escient et à bonne hauteur (a priori non accessible), l’été dernier, sur lequel est inscrit: “consommation d’alcool interdite”.
Et voilà que quelqu’un a déjà trouvé le moyen de le mettre en position verticale !
Pourra-t-on vraiment, durablement, transformer ce square en un lieu propre et paisible, pour tous ?
FG

cliquer sur la photo pour l’agrandir

 20110227poteausquaretour.jpg

 

Le Giraphone

La statue de Sainte-Honorine et le grand cellier (week-end du patrimoine 2011)

Un grand merci  à tous ceux qui ont rendu possible la réouverture au public du grand cellier, avec cette exposition  de yoles et autres canoës..mais ce qui m’a aussi beaucoup intéressé dans cette exposition..c’est la statue de Sainte-Honorine, au fond du cellier.

20110918171639.jpg

Ainsi donc Sainte-Honorine était armée d’une épée..c’est du moins ce qu’il me semble  (était-ce pour se défendre des vikings ?) ..et la tête décollée que l’on aperçoit sur son côté gauche est-elle la sienne ?  Si oui, je ne pense pas que cela soit dû à la Révolution, puisque l’on nous dit que cette statue était bien connue et exposée autrefois  (il y a quelques décennies) dans Conflans.

20110918171831.jpg

Il serait intéressant d’en savoir plus, si quelqu’un a quelque information?

François

…. réponse dans les 2 commentaires…Merci !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Conflans autrefois

Ces cartes postales (cliquer dessus pour agrandir) , aimablement prêtées par madame POULAIN pour les scanner, représentent un témoignage émouvant du Conflans d’autrefois.

L’AGIRAPHE agit au présent pour l’avenir, sans oublier le passé, que les « anciens » du Conflans historique gardent au fond de leur coeur: c’est pour eux aussi que nous devons préserver ce site, dans la modernité.

cartepostale008.jpgcartepostale001.jpgcartepostale004.jpgcartepostale002.jpgcartepostale003.jpgcartepostale004.jpgcartepostale005.jpgcartepostale007.jpg

 

 

SEA CLUB INTERNATIONAL |
Amap de la ferme du chapitre |
Bienvenus à LIBERTY SCHOOL,... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association de parents d'él...
| amies16
| Blog de l'association TRAIT...